Espace adhérents

Qu'est ce que l'automédication ?

Qu'est-ce que l'automédication responsable ?

L'automédication responsable consiste, pour les individus, à soigner leurs maladies grâce à des médicaments autorisés, accessibles sans ordonnance, sûrs et efficaces dans les conditions d'utilisation indiquées (OMS, 2000), avec le conseil du pharmacien.

Attention, réutiliser un médicament prescrit sans l'avis d'un professionnel de santé n'est pas considéré comme une pratique responsable de l'automédication : il s'agit d'une pratique dangereuse et contraire au bon usage des produits de santé.

L'automédication responsable est un des aspects du selfcare qui désigne en anglais la prise en charge de sa santé par l'individu lui-même et incluant prévention, environnement, hygiène de vie, hygiène alimentaire et donc automédication responsable.

Dans quels cas peut-on s'automédiquer ?

Il est possible de s'automédiquer pour traiter des symptômes courants et bénins (fièvre, douleur, toux...) mais également quelques maladies spécifiques (crise hémorroïdaire, brûlures d'estomac...).

Il peut également y avoir automédication dans le cas de certaines pathologies chroniques pour lesquelles un diagnostic initial a été réalisé par le médecin (rhinite allergique, arthrose modérée du genou, migraine...) et quand le risque de pathologie grave a été éliminé.

Qu'est-ce qu'un médicament d'automédication ?

Quand un symptôme ou une maladie se prêtent à l'automédication, on utilise alors des spécialités adaptées : les médicaments d'automédication. 

Comme tous les médicaments, ces médicaments ont une autorisation de mise sur le marché (AMM). Elle est délivrée, après évaluation par une commission d'experts, par le Directeur Général de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Aux doses thérapeutiques recommandées, tous ces médicaments ne présentent pas de danger direct ou indirect lié à la substance active qu’ils contiennent, même s’ils sont utilisés sans surveillance médicale.  

Pour être adapté à l'automédication, un médicament doit présenter les caractéristiques suivantes :
  • contenir une substance active adaptée à l’automédication avec un rapport efficacité/sécurité satisfaisant 
  • être utilisé dans le cadre d'une indication relevant d’une prise en charge par le patient seul (affections bénignes ou banales, affections chroniques avec un diagnostic médical initial et qui ne nécessitent pas de suivi médical...) 
  • avoir un conditionnement adapté à la posologie et à la durée prévue du traitement
  • fournir dans sa notice une information au patient lui permettant de juger de l’opportunité du traitement, de comprendre facilement son mode d’utilisation et de connaître les signes qui doivent inciter à demander l'avis du médecin. 

De fait, les médicaments d'automédication peuvent être utilisés sans l'intervention d'un médecin et sont disponibles sans ordonnance. Toutefois, ils peuvent parfois être prescrits par un médecin.